Daniel Baumgartner

Baignant dans les nouvelles technologies depuis mon enfance, j'ai découvert Linux et les logiciels libres dès les années 90. La philosophie de l'open source (code source ouvert) m'a tout de suite intéressé, mais ce n'est que récemment que j'ai compris tout son potentiel.

Après une formation en informatique, j'ai été pris un temps dans le système, voulant trouver ma place dans la société. Laborieusement, j'ai fini par comprendre que notre société contemporaine n'était pas bien adaptée aux créateurs et qu'elle n'encourageait pas le partage du savoir.

Heureusement, au fond de moi, j'avais gardé la flamme pour les logiciels libres et c'est alors que j'ai pris conscience à quel point cette philosophie était porteuse d'un changement de mentalité. Il devenait logique de travailler avec de tels outils et la création de l'association Colibulle est devenue une évidence.

Très vite, j'ai aussi découvert que le code source ouvert s'étendait depuis quelques années bien au-delà du domaine des logiciels : culture libre, matériel libre. C'est ainsi que j'ai renoué avec l'esprit créateur de mon enfance et de mon adolescence.

Les FabLabs, comme ceux des associations openfab ou Technistub à Mulhouse, sont des lieux qui facilitent la réalisation de projets techniques, même les plus fous. Pour les besoins de Galaxie Mattatrix, le spectacle 2013 des Mattagumbers de Mooslargue, j'ai notamment pu y concevoir et fabriquer un compte à rebours géant (7 mètres sur 3) dont chaque segment est un néon.

Autant les FabLabs aident à exprimer des créations techniques, autant l'association motoco fournit un lieu d'effervescence pour les créations artistiques. J'ai facilement et naturellement pu y réaliser d'autres versions de cette même machine.

La proximité d'autant d'artistes talentueux m'a redonné le goût de la création. C'est pourquoi j'ai naturellement apporté de façon bénévole mes compétences pour la réalisation du nouveau site Web de motoco.

Je me suis également remis à exercer mes talents d'écriture, enfouis au fond de moi, ne demandant qu'à s'exprimer ! Poèmes, débuts de romans et diverses réflexions philosophiques sont ressortis des Limbes pour venir s'échouer aux oreilles et à la vue des gens...

Galaxie Mattatrix
Les 4 chiffres du compte à rebours sont devenus 2 caractères alphanumériques pour décorer la devanture de la maison Technistub à l'occasion des premières portes ouvertes de motoco.
Quoi de mieux qu'un compte à rebours géant pour annoncer la nouvelle année 2014 ?
Une nouvelle forme tridimensionnelle pour la machine à l'occasion du festival Lab'Watt.

A travers l'association Colibulle, ma nouvelle vocation est la propagation de la philosophie du Libre. A l'instar d'Open Source Ecology, un de mes doux rêves serait de construire un village entier en source ouverte avec des outils en source ouverte. L'économie et le système politique conformes à ce modèle suivront naturellement.

Dans notre monde de compétition où la performance est devenue un culte, le sourire est devenu une faiblesse. Pour moi c'est tout l'inverse ; le sourire est une force car il montre une ouverture d'esprit, un pas vers l'autre, une invitation à l'échange ! Or l'union fait la force !

Contrairement aux systèmes propriétaires (ou privateurs tels que les nomme Richard Stallman), la philosophie du Libre se tourne vers la communauté et le bien public. Elle remet le citoyen au cœur des décisions. Car le savoir, c'est le pouvoir et comme le savoir est partagé, le pouvoir est partagé ! Chaque citoyen est invité à s'impliquer, à participer et a les moyens d'agir.

L'adage de la révolution française y prend enfin tout son sens : liberté, égalité, fraternité.

« Je puis expliquer la base philosophique du logiciel libre en trois mots : liberté, égalité, fraternité. Liberté, parce que les utilisateurs sont libres. Égalité, parce qu'ils disposent tous des mêmes libertés. Fraternité, parce que nous encourageons chacun à coopérer dans la communauté »
Richard Stallman

Pour terminer l'illustration de mes propos, je vais vous raconter une histoire et une légende.

Ubuntu !

Un anthropologue a proposé un jeu aux enfants d'une tribu africaine. Il a posé un panier plein de fruits près d'un arbre et il a dit aux enfants que celui qui arriverait le premier remporterait les fruits sucrés.

Quand il leur a dit de courir, ils ont tous pris les mains les uns des autres et ont couru ensemble, puis ils se sont assis jouissant ensemble de leurs friandises.

Quand il leur demanda pourquoi ils avaient couru comme ça, alors que l'un d'eux aurait pu avoir tous les fruits pour lui seul, ils ont répondu :
- « Comment l’un d’entre nous peut-il être heureux si tous les autres sont tristes ? UBUNTU ! »

« Ubuntu » dans la culture Xhosa signifie :
« Je suis parce que nous sommes. »

La légende du colibri

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

Pour m'écrire plein de mots gentils ou des grosses insultes, c'est ici :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message